Manuel assurances
fonction publique

Quelle mutuelle pour retraité fonctionnaire ?

La retraite est un sujet épineux depuis de nombreuses années et continue de faire couler beaucoup d’encre. Si l’âge de ce départ de la vie active est sans cesse repoussé, on pense également à ce que l’on va pouvoir toucher, après tant d’années de labeur. Peu de personnes songent à leur complémentaire santé. A tort. Car les besoins changent, avec l’âge. Le statut des fonctionnaires étant spécifique, ce point mérite d’être creusé.

Mutuelle et fonctionnaires, comment ça marche ?

Si les fonctionnaires hospitaliers sont, bien malgré eux, contraints de choisir une mutuelle de leur propre chef, il n’en est pas de même pour les fonctionnaires territoriaux ou d’Etat. Ces derniers peuvent souvent bénéficier d’une mutuelle, proposée par le ministère dont ils dépendent ou la collectivité pour laquelle ils travaillent.

Quand ils seront en retraite, ils pourront très bien continuer à profiter de cette mutuelle, sans démarche particulière. Mieux, s’ils la payaient relativement cher, quand ils étaient en activité, ils auront la satisfaction de constater que ce sont les autres actifs qui prennent le relais et que leurs tarifs seront revus à la baisse !

S’ils n’étaient pas adhérents d’une mutuelle employeur, ils ont tout intérêt à anticiper le moment de leur retraite en effectuant une petite révision de l’existant. Leurs besoins en termes de santé ont-ils évolué ? La complémentaire santé qu’ils possèdent actuellement est-elle en phase avec leur âge ?

Choisir une mutuelle quand on est un fonctionnaire retraité :

Avec l’âge ; sauf si l’on présente une pathologie particulière préalable ; il est évident que les besoins évoluent, au niveau de la santé. La vue change, une perte d’audition est fréquente et on peut être amenés à avoir des problèmes dentaires.

Ces trois postes sont extrêmement onéreux et peu remboursés par la Sécurité Sociale. De même, à l’âge de la retraite, les risques de chute et d’accidents domestiques augmentent, même si on est encore actif. Si l’on pense souvent aux chutes dans le cadre de la perte d’autonomie, on oublie que les jeunes retraités, heureux de profiter de leur temps libre, donnent libre cours à leurs envies : Randonnées, vélo ou encore tennis deviennent des pratiques régulières, mais si ces sports sont bons pour la santé, ils peuvent entrainer des chutes et donc, un risque potentiel d’hospitalisation.

Comparer les mutuelles pour séniors fonctionnaires

En prenant en compte ses problèmes de santé, la génétique (des problèmes familiaux susceptibles d’être transmis), ses activités et sa façon d’envisager la médecine ; quelle est la meilleure mutuelle ?

Les remboursements sont-ils corrects et avec un taux de carence acceptable ? Offre-t-elle la possibilité de profiter de séances chez un acupuncteur, si l’on préfère les médecines alternatives à la prise systématique de traitements allopathiques ?

Il est possible de pousser la porte des différents assureurs de votre ville pour obtenir des devis. Mais le plus simple est encore d’utiliser un outil très pratique, sur internet. En effet, en entrant certaines données relatives à vos attentes, il est possible d’être orientés, et ce, gratuitement, vers les offres qui pourraient vous correspondre. Il vous appartiendra alors de contacter les agences pour faire un point sur votre future complémentaire santé.