Manuel assurances

Calicivirose du chat ou FCV : que faire ?

calicivirose chat fcv

La calicivirose féline est une maladie virale causée par le calicivirus. Cette pathologie très contagieuse se transmet en un simple contact avec un chat infecté. Découvrez d’où vient la calicivirose, ses symptômes et que faire lors de soupçons d’affection chez votre animal.

Qu’est-ce que la calicivirose du chat ?

Le calicivirus félin (FCV) est un virus qui affecte les zones respiratoires : nasal et buccal d’un chat. On peut le comparer à la grippe humaine. On l’apparente souvent au coryza du chat ou à l’herpès virus félin qui ont le même type de zones touchées et des symptômes communs. Le virus se transmet par la salive, les écoulements du nez et des yeux mais aussi dans l’urine et les excréments d’un chat déjà contaminé. Il est donc facilement attrapable surtout si votre animal sort fréquemment à l’extérieur mais également par vous-même, le virus peut être sur vos chaussures ou vêtements.

Il existe deux formes de calicivirus :

  • L’aiguë,
  • La chronique.

Dans le cas de l’affection chronique, votre chat peut être contaminé est être asymptomatique. C’est-à-dire qu’il sera porteur de la maladie mais n’aura aucun symptôme apparent.

Quels sont ses symptômes ?

Plusieurs variants de cette pathologie existent et les symptômes diffèrent selon celui mit en cause. Le plus fréquemment votre chat aura :

  • De la fièvre (qui peut monter jusqu’à 40°C),
  • Des écoulements au niveau des yeux et des narines,
  • Une conjonctivite peut se développer,
  • Des éternuements,
  • Des stomatites; c’est le symptôme le plus douloureux pour votre chat car c’est une inflammation de la bouche. Il se peut même qu’il ne mange plus à cause des douleurs.

Il est difficile de savoir par vous-même si votre chat a été affecté par le virus. Plusieurs pathologies peuvent avoir des symptômes similaires. Il est préférable de consulter un vétérinaire pour qu’il fasse un examen approfondi : un test buccal qui permettra de savoir exactement par quelle pathologie est touchée votre chat.

Que faire si mon chat est affecté par la calicivirose ?

La calicivirose peut devenir dangereuse chez un chat à cause des zones qui sont touchées. Une des préventions principales est de faire vacciner votre chat contre le coryza ou celui du typhus. Ils sont en partie efficace contre ce virus malgré ses nombreuses mutations. Pour rappel, il est conseillé de vacciner un chaton au alentour de sa 8ème semaines. Le faire vacciner trop tôt pourrait rendre le vaccin inefficace.

Il n’existe pas de traitement miracle à la calicivirose. Cependant, le vétérinaire pourra prescrire des antibiotiques pour freiner l’apparition des symptômes et soulager votre chat : une pommade pour les yeux, des inhalations, soins de bouche et dents. Il existe également des traitements alternatifs naturels comme l’homéopathie et l’aromathérapie qui réduise considérablement les symptômes, si le virus est pris à temps. Certaines huiles essentielles correctement administrées peuvent également faire l’affaire. Il faudra prendre conseils chez votre vétérinaire pour suivre à la lettre ses indications.

Comment protéger mon chat ?

Il est conseillé de prendre une assurance santé féline dès le plus jeune âge. Une bonne mutuelle vous permettra d’être remboursée partiellement ou totalement de certaines frais vétérinaires comme des vaccins, des médicaments, des examens. Opter pour notre simulateur en ligne, un devis détaillé vous proposera plusieurs offres d’assurance adaptées à votre chat et votre budget. C’est gratuit, sans engagement, et sans même vous déplacer.

Rapide
Simulez votre assurance chat
DEVIS GRATUIT & SANS ENGAGEMENT